Comment faire un compromis de vente sans agence ?

Il n’est pas très conseillé de vendre des biens immobiliers sans faire recours à une agence. Cela présente en effet assez de risques à divers niveaux. Toutefois, vous avez la possibilité de faire un compromis de vente sans agence et en toute sécurité. Cet article décrit la démarche que vous devez adopter pour y arriver.

Se renseigner sur la promesse de vente

La première étape pour faire un compromis de vente sans faire recours à une agence est de se renseigner sur tous les détails concernant la promesse de vente. Vous devez savoir qu’une promesse de vente faite pour un logement doit être mentionnée 3 mois en avance avant que l’acte authentique ne soit signé chez le notaire.

A lire aussi : Qui a le droit au Psla ?

Ce délai doit être respecté car il permet au nouvel acheteur d’avoir éventuellement un prêt dans sa banque ou de faire une contre-visite. Il est également important que vous sachiez que certains aspects concernant la vente doivent être mentionnés dans la promesse. Il s’agit du prix, des conditions de vente, des mentions légales, etc.

Se renseigner sur les documents que doit fournir le vendeur

La deuxième étape consiste à connaître les pièces que doivent présenter le vendeur pour faire le compromis. Ce dernier doit en effet fournir des documents justifiant son identité ainsi que sa situation matrimoniale.

A lire également : Pourquoi solliciter une agence immobilière ?

Il doit ensuite présenter le titre de propriété du produit faisant l’objet de vente, les plans de logement ainsi que les pièces relatives aux éventuels travaux et changements apportés sur le bien. Le vendeur doit faire appel à des techniciens pour qu’ils effectuent des diagnostics immobiliers.

Cela fait, il doit remettre au nouvel acquéreur les documents le justifiant. Les deux dernières pièces qu’il devra présenter pour que le compromis puisse être fait sont les taxes foncière et d’habitation accompagnées des papiers montrant qu’il a effectué un prêt immobilier. Il ne doit pas en outre omettre de préciser si le prêt en question est hypothécaire ou non.

Se renseigner sur les documents que doit fournir l’acheteur

L’acheteur ou le nouvel acquéreur du bien qui fait l’objet d’un compromis de vente doit également fournir un certain nombre de pièces. Il s’agit des documents justifiant son identité ainsi que sa situation matrimoniale. Il doit également renseigner son adresse.

Ensuite, il devra présenter la voie et les conditions de financement qu’il a choisies si c’est qu’il a fait un prêt immobilier. Il doit enfin fournir des renseignements quant à la finalité de son projet d’achat du bien concerné.

S’il compte l’utiliser comme acquis ou soit y apporter une quelconque modification, il est tenu de le mentionner.