Comment se passe une location-vente pour une maison ?

L’acquisition d’un bien immobilier est le rêve de tout individu. Cependant, peu de personnes arrivent à le réaliser faute d’apport personnel. D’autres connaissent un refus des banques à leur accorder un prêt.

Vous retrouvez-vous dans l’un de ces cas ? Avez-vous perdu tout espoir de passer les nuits dans votre maison de rêve ? Plus d’inquiétude à se faire dorénavant. La meilleure solution est la location-vente. C’est une excellente stratégie grâce à laquelle vous pourrez accéder à un bien immobilier sur paiement d’une redevance. Comment se passe alors une location-vente pour une maison ? Éléments de réponses.

A lire en complément : Comment dénoncer un viager ?

La première phase

La location-vente vous épargne du paiement intégral du prix de vente du bien avant d’intégrer. Elle consiste plutôt à payer le prix de façon graduelle pour se constituer une avance. En effet, le processus de location-vente se fait en deux phrases.

Encore appelée phase locative, la première phase consiste à trouver d’abord le bien et proposer au propriétaire votre modalité d’acquisition. Lorsque ce dernier valide votre proposition, il vous fera signer un contrat de location-accession. Ainsi, vous deviendrez locataire du bien durant une période mentionnée dans le contrat. Durant cette période, vous avez l’obligation de verser une redevance. Elle sera composée d’une partie locative, c’est-à-dire d’une indemnité d’occupation. La seconde partie de la redevance représente une part du prix d’acquisition du bien. La plupart du temps, la période de location est de 4 ans au maximum. Cependant, le futur propriétaire et le vendeur peuvent convenir de réduire ce délai. Par ailleurs, en cas de résiliation du contrat ou d’absence de levée d’option, le montant versé vous sera restitué intégralement.

A découvrir également : SeLogerpro pour professionnels immobiliers : optimisez votre activité en ligne

La deuxième phase

La deuxième phase d’acquisition commence lorsque s’achève la première. À cette étape, plusieurs possibilités s’offrent à vous. D’abord, vous avez la possibilité de lever l’option d’achat. Cela vous permettra d’acquérir le bien et d’en devenir propriétaire. Pour ce faire, il faudra avertir votre vendeur de votre décision dès l’approche de l’échéance. Vous n’aurez qu’à payer la différence entre prix de vente du bien et épargne constituée.

Contrairement à cette option, vous pouvez ne pas lever l’option d’achat. Ainsi, vous resterez locataire. Le propriétaire est alors contraint dans ce cas de vous verser l’argent accumulé. Dès lors, vous devez quitter le logement à condition que vous souhaitiez y rester. Le cas échéant, il faudra signer un contrat de location. Après signature, vous occuperez toujours le bien en tant que locataire.

Quelques obligations du locataire-accédant

Le locataire accédant a le devoir d’entretenir le bien. Il doit envisager des travaux de réparations comme l’entretien de la chaudière et du jardin. S’il lève l’option d’achat au terme de la première phase, il devient propriétaire et le paiement des taxes foncières lui revient.

Quelques obligations du vendeur

Dès la signature du contrat de location vente, l’accès au bien lui est limité jusqu’à la fin de la première phase. Durant ce temps, il doit nécessairement payer les charges relatives à la copropriété. Au cas contraire, le locataire accédant peut résilier son contrat.

Les avantages et les inconvénients de la location-vente

La location-vente est une solution qui comporte des avantages et des inconvénients. Elle permet aux locataires accédants, notamment ceux n’ayant pas les moyens financiers nécessaires pour l’achat d’un bien immobilier, de bénéficier d’une période étalée dans le temps pour effectuer leur achat.

Elle offre aussi la possibilité au futur acquéreur de tester le logement avant l’acquisition définitive. Il peut ainsi vérifier s’il doit se constituer un capital immobilier sans avoir recours à un crédit bancaire.

Il faut noter que la location-vente comporte aussi son lot d’inconvénients tels que :


Le risque élevé de ne pas pouvoir acheter le bien après la période locative : cela peut s’avérer très problématique pour ceux ayant investi toutes leurs économies dans cette formule ;


L’obligation de payer tous les frais relatifs au logement durant toute la phase locative.

Il est primordial de bien comprendre les tenants et aboutissants liés à ce type de contrat afin d’éviter tout désagrément ultérieur.

Les critères à prendre en compte pour choisir une maison en location-vente

Si vous envisagez de recourir à une location-vente, il faut bien réfléchir aux différents critères avant de faire un choix définitif. Voici quelques éléments qui peuvent vous aider dans votre décision :

• Le prix : le coût final doit être pris en compte dès le départ, car cette formule peut souvent s’avérer plus chère qu’un simple achat.

• La situation géographique du bien immobilier : elle peut avoir un impact sur la valeur finale du logement et donc sur son coût d’acquisition.

• L’état général du bien immobilier ainsi que les travaux éventuels à prévoir lors de l’achat définitif. Cette information doit être vérifiée au préalable afin d’éviter les mauvaises surprises.

• L’environnement immédiat : il faut tenir compte de la qualité de vie des occupants par rapport aux contraintes quotidiennes telles que les déplacements ou encore l’accès aux soins médicaux.

Il faut également prêter attention à certains aspects juridiques relatifs au contrat tels que le montant des loyers et leur évolution durant la période locative ainsi que les conditions d’achat définitives fixées lors de la signature du contrat initial.

Si la location-vente est une solution intéressante pour les personnes souhaitant devenir propriétaires sans avoir la capacité financière nécessaire, il faut bien réfléchir avant de se décider.