Tout ce que vous devez savoir sur l’achat en viager

Vous avez récemment entendu parler d’un nouveau moyen de devenir propriétaire d’un bien immobilier : l’achat en viager. Mais en quoi consiste l’achat d’un bien en viager et quels sont les différents avantages pour l’acheteur et le vendeur. Nous allons répondre à ces questions dans cet article.

Qu’est-ce que la vente d’un bien immobilier par viager ?

Tout d’abord, il est essentiel de comprendre ce que sont la vente et l’achat d’un bien immobilier sous contrat viager. L’objectif est de faire la vente de la maison ou de l’appartement contre une somme d’argent fixe qui est appelée le bouquet. Une autre somme qui est payée régulièrement auprès du propriétaire des lieux permet de régler l’investissement, c’est la rente régulière.

Lire également : Découvrir Caudéran : charme et tranquillité au cœur de Bordeaux

La rente appelée viagère et le bouquet correspondent au total au prix de vente du bien immobilier en question. La rente viagère est payée auprès du propriétaire, appelé crédirentier, jusqu’à son décès.

Ce qui différencie ce type de vente et d’achat de bien immobilier comme investissement est que le propriétaire qui vend, le crédirentier peut continuer de vivre dans la maison ou l’appartement, même après la vente. 

A voir aussi : Investissement immobilier en Algérie : conseils pour acheter, louer ou vivre sur place

Ainsi, avec ce type de contrat, la rente viagère n’est pas connue au départ. Cela peut être une rente payée chaque mois, ou encore tous les trois mois, par exemple.

Le contrat d’une vente et d’un achat en viager est essentiel pour le crédirentier. En effet, le notaire peut mettre en place un “privilège du vendeur” pour assurer au crédirentier que la vente va bien se passer. Ainsi, la rente sera payée à chaque fois qu’il le faudra par l’acheteur du bien immobilier.

Avec un contrat de ce type pour la vente de la maison, l’acheteur devient le propriétaire du logement lors du décès du vendeur. De cette façon, l’acheteur ignore exactement quand il devient propriétaire des lieux au moment de la vente.

Les avantages de faire l’achat d’un bien immobilier en viager

Désormais, voyons ensemble l’intérêt pour un acheteur de passer par un contrat en viager pour acheter un logement, et ainsi faire un investissement immobilier. L’avantage le plus important est évidemment le prix du logement en question pour l’achat en viager. En effet, la plupart de chaque logement subit une décote de 30 % sur le prix de vente de base.

Par conséquent, si vous recherchez un bien immobilier assez recherché dans une zone, en tant qu’acheteur, vous pourrez plus facilement devenir propriétaire, sans dépenser énormément d’argent pour régler le bouquet et la rente. 

Puis, pour un acheteur, acheter un logement en viager peut s’avérer très rentable grâce à la rente et au bouquet. En effet, la plupart du temps, on peut constater près de 7 % de rentabilité sur ces logements.

Malgré tous les aspects positifs d’une vente par viager pour vous en tant qu’acheteur. Il est essentiel de bien se renseigner sur le contrat, le paiement du bouquet et de la rente viagère pour ne pas se retrouver dans une situation financière délicate.

Tout ce que vous devez savoir sur l'achat en viager

Les avantages pour le crédirentier

Pour terminer, évoquons rapidement les intérêts d’une vente d’un logement par viager pour un crédirentier. Pour commencer, cette vente lui permet de toucher un revenu fixe avec la rente viagère qui est payée régulièrement.

Si le crédirentier le décide, il peut rester au sein du logement jusqu’à son décès, tout en récupérant la rente mensuelle ou encore de manière trimestrielle. Un autre avantage pour le crédirentier est que celui-ci est exonéré des taxes et du prix des travaux car c’est l’acheteur du logement qui doit s’en charger.

Pour terminer, un autre intérêt considérable pour le crédirentier est le fait qu’ils peuvent être plusieurs. Ainsi, le contrat est adapté pour prévoir des rentes pour chaque crédirentier du logement.

Désormais, vous savez tout sur ce type de contrat. Cela permet de vendre facilement son bien lorsque l’on est propriétaire tout en étant assuré de rester jusqu’à la fin de sa vie dans ce logement. C’est une nouvelle manière d’investir dans une propriété qui en séduit plus d’un.

Les inconvénients potentiels de l’achat en viager

Vous devez noter que l’achat en viager n’est pas sans risques ni inconvénients. Tout d’abord, pour l’acheteur, la rente mensuelle peut s’avérer être un coût trop élevé à long terme et peut mettre en danger sa situation financière.

Le paiement de cette rente viagère est garanti jusqu’à la fin de vie du crédirentier. Cela signifie qu’en cas de décès précoce du vendeur, l’acheteur peut se retrouver avec une charge financière importante alors que le bien immobilier ne lui appartient pas encore réellement.

Dans certains cas, les propriétaires peuvent avoir des problèmes pour trouver un acheteur disposé à choisir ce type d’investissement et donc cela pourrait prendre beaucoup plus de temps pour vendre leur propriété comparativement aux méthodes traditionnelles.

De plus, le crédirentier doit accepter que son droit sur le logement soit limité. Il ne dispose plus véritablement du bien immobilier mais plutôt d’un droit d’utilisation jusqu’à son décès. De même, il perd aussi tout avantage lié au potentiel gain financier si la valeur immobilière augmente significativement après la vente initiale.

Avant toute prise de décision concernant l’achat ou la vente en viager, vous devez peser soigneusement ses avantages et inconvénients afin d’avoir une vision claire sur vos besoins actuels et futurs.

Comment calculer le bouquet et la rente en viager

Si vous êtes convaincu que l’achat ou la vente en viager est le meilleur choix pour vous, pensez à bien savoir comment calculer le bouquet et la rente. Le bouquet représente une somme d’argent versée par l’acheteur au vendeur à la signature du contrat de vente en viager. Cette somme peut être négociée entre les parties et correspond généralement à un pourcentage de la valeur totale du bien immobilier.

La rente, quant à elle, correspond à une somme mensuelle payée par l’acheteur au crédirentier jusqu’à son décès. La rente doit aussi être décidée lors de la signature du contrat et est souvent basée sur différents critères tels que l’âge et l’état de santé du crédirentier, ainsi que sur les caractéristiques propres au bien immobilier vendu.

Le calcul exact des deux sommes peut varier selon plusieurs facteurs tels que le sexe, l’âge ou encore les éventuelles maladies dont souffre le crédirentier. Pour obtenir ces informations précises, pensez à bien faire appel à un professionnel pour vous aider dans la détermination des montants du bouquet et de la rente. Le notaire peut vous fournir les informations nécessaires pour prendre une décision éclairée. N’oubliez pas qu’une telle opération représente un engagement financier important, pensez à bien lire et signer quoi que ce soit.