Le viager occupe : Pourquoi opter pour cette rente ?

Le viager est un bon investissement dans l’immobilier aussi avantageux pour le vendeur que l’acheteur. C’est un moyen simple et pratique permettant aux seniors d’avoir du revenu sur leur patrimoine immobilier. En faisant des recherches, vous allez découvrir plusieurs formes de viager qui peuvent être classées en deux types : le viager libre et le viager occupé. On va vous parler des nombreux avantages du viager occupé dans la suite de cet article.

Le viager occupé, qu’est-ce que c’est ?

Comme nous l’avons déjà abordé plus haut, il existe deux types de viager : le viager libre et le viager occupé. Ils représentent respectivement 30 et 70% du marché des ventes en France. Les nombreux avantages du viager occupé sont les raisons qui expliquent tout cela. Mais pour mieux le comprendre, il faut donc s’informer un peu plus sur le sujet.

A lire aussi : Comment faire un compromis de vente sans agence ?

Pour faire simple, le viager occupé est la vente d’un bien immobilier d’un propriétaire senior ou personnes âgées, mais qui souhaitent rester vivre dans ce bien après la vente. Le vendeur ici est donc un senior appelé aussi crédirentier et perçoit la somme correspondante de la vente soit par bouquet ou par rente. Ce dernier occupe toujours son logement et ce, jusqu’à sa mort. Le prix du logement n’est connu par le vendeur ou débirentier qu’après la mort du vendeur.

Le fonctionnement du viager est également assez simple et identique pour les deux types de viager. Le paiement du prix de la vente peut se faire sous deux formes : par bouquet ou par rente viager. L’achat au bouquet consiste à verser un montant en comptant le jour de la signature du contrat chez le notaire. La rente viagère consiste à un versement de somme mensuellement jusqu’au décès du vendeur. Elle peut aussi tenir compte de l’inflation des prix et peut aussi être réversible au conjoint survivant.

A découvrir également : Quand déclarer les revenus du SCI ?

Quels sont les avantages du viager occupé ?

Le viager occupé est la forme la plus courante actuellement dans la vente viagère. Le crédirentier aura donc la possibilité de vitre et vieillir chez lui-même après la vente de son logement. C’est une opportunité aussi pour les personnes âgées d’éviter d’aller en EHPAD par exemple. Le revenu obtenu avec le viager peut servir à adapter le logement pour les personnes de grand âge.

Le viager est aussi une source de revenu pour les seniors et échapper ainsi aux difficultés financières. La retraite est loin de suffire pour compenser aux nombreuses dépenses liées à l’âge. Le vendeur pourra ainsi percevoir le fruit de sa résidence jusqu’à sa mort. Mais c’est aussi de conserver son pouvoir d’achat puisque la rente est indexée sur l’inflation des prix à la consommation.

Cette forme de viager est aussi une bonne affaire pour le débirentier, au-delà de ce que beaucoup de personnes pensent. En effet, c’est un bon investissement puisque l’acheteur peut avoir un bien immobilier qui est initialement au-dessus de son pouvoir d’achat. Cela permet d’éviter de faire des prêts pour aboutir à ce projet.

Comment calculer le viager occupé ?

Avant de se lancer, il est toujours préférable d’avoir toutes les informations sur les ventes et achats viagers. Le calcul du prix de vente est fait selon certains paramètres comme la valeur vénale du bien, de l’espérance de vie des vendeurs (son âge et son sexe) et l’estimation de la valeur locative du bien. D’autres points doivent aussi être pris en considération dans le calcul du viager occupé.

En tant qu’acquéreur vous devez prendre en compte que le vendeur peut rester dans son logement mis en vente dans le cas du viager occupé. Il conserve donc son droit d’usage et d’habitation ou DUH et ne vend pas tout son logement. La valeur vénale sera ainsi répartie entre le DUH et la nue-propriétaire plus la perception du fruit du vendeur à l’acheteur. Si vous avez des doutes, il est toujours préférable de vous rapprocher d’un expert dans le domaine comme un notaire, un avocat ou bien un agent immobilier.